Je veux tomber enceinte

Le sort en est jeté : vous commencez à penser à fonder une famille. Ou à l’élargir. Quoi qu’il en soit, vous voulez (à nouveau) tomber enceinte le plus rapidement possible. Et une fois que vous avez envie de quelque chose, le plus tôt est le mieux. Projet bébé : c’est parti !


5 questions sur le fait de tomber enceinte

1. Quand mon ovulation a-t-elle lieu ? 

Le cycle d’une femme dure en moyenne 28 jours. L’ovulation a lieu entre le 12e et le 16e jour avant le premier jour des menstruations suivantes. La date exacte de l’ovulation ne peut être déterminée qu’a posteriori. 

2. Quand êtes-vous fertile ? 

Lorsque vous connaissez votre période d’ovulation, vous savez à quel moment vous êtes fertile. La meilleure période se situe entre le jour de l’ovulation et les deux jours qui la précèdent. Vous êtes également fertile de 3 à 5 jours avant cette date, même si vos chances de tomber enceinte sont moindres. Le lendemain de l’ovulation, les chances de fécondation sont très faibles.

3. Quelle est la différence entre un test de fertilité et un test de grossesse ?

Un test de fertilité ou d’ovulation vous permet de déterminer la période durant laquelle vous êtes la plus fertile. Ce test est très précis et fiable.

Si vous pensez être enceinte, vous pouvez effectuer un test de grossesse avant de vous rendre chez le médecin. Ce test est également très fiable.

Comment fonctionnent les tests et combien coûtent-ils ? Découvrez-en davantage ici

Nom :

Test d’ovulation

Test de grossesse

Quoi :

Déterminer la période durant laquelle vous êtes la plus fertile.

Déterminer si vous êtes enceinte ou non.

Coût :

En moyenne, vous payez 2 euros par test.*

 

En moyenne, vous déboursez entre 10 et 20 euros.*

 

* Le prix varie d’une marque à l’autre.

4. Faut-il contrôler certains paramètres avant de tomber enceinte ?

  • Ce n’est pas une mauvaise idée de faire un petit contrôle de routine chez son gynécologue et/ou son médecin au préalable. Il vérifiera votre état de santé (forme, poids et tension), vos vaccinations, votre immunité à la toxoplasmose et au cytomégalovirus (CMV), etc.  

  • Si vous prenez des médicaments, précisez à votre médecin que vous voulez tomber enceinte et définissez ensemble quels médicaments vous pouvez poursuivre et ceux que vous devez arrêter.  

  • Certaines maladies ou douleurs nécessitent une attention supplémentaire chez la femme enceinte. Citons notamment le diabète, l’asthme, l’hypertension, l’épilepsie, etc. Discutez donc de votre désir d’enfant avec votre médecin au préalable.  

  • Le risque de pathologie héréditaire est plutôt faible. Toutefois, discutez-en avec votre médecin si un membre de votre famille ou de celle de votre conjoint présente une maladie héréditaire. 


Conseil supplémentaire : soyez en forme 

Manger sain, varié et équilibré. Alcool, tabac et drogues : à bannir ! Veillez à prendre suffisamment d’acide folique. Les légumes verts, les choux, les céréales complètes, le fromage, les œufs... assurent un apport adéquat en acide folique. Mais si vous voulez vraiment tomber enceinte, mieux vaut prendre chaque jour un complément d’acide folique (400 µg) dès l’arrêt de votre contraception. Continuez d’ailleurs à le prendre pendant les 3 premiers mois de votre grossesse.


Que faire si vous ne tombez pas enceinte (directement) ?

Que faire si vous ne tombez pas enceinte (directement) ?

Même si vous le voulez au plus profond de votre être, c’est la nature qui décide. Certaines femmes rencontrent des difficultés pour tomber enceintes.

  • Saviez-vous qu’il est normal que tomber enceinte prenne un certain temps ? Il faut en moyenne un an.
  • Si vous avez moins de 35 ans, un cycle normal et des relations sexuelles régulières, faites preuve de patience. Après un an de tentatives infructueuses, vous pouvez doucement envisager une visite chez le médecin.
  • Si vous êtes âgée de plus de 35 ans, il convient de consulter votre gynécologue dès six mois.
  • Les couples LGBT, les femmes au cycle irrégulier et les personnes seules doivent prendre immédiatement rendez-vous avec leur gynécologue.
  • Votre médecin examinera la cause de vos problèmes de fertilité et vous orientera vers un centre spécialisé en la matière. Différents traitements existent : insémination artificielle ou IIU, FIV, ICSI ou don d’ovules. Vous trouverez ici de plus amples informations au sujet de ces traitements

L’ASBL De Verdwaalde Ooievaar et l’ASBL Kinderwens sont des associations qui s’adressent aux personnes qui désirent avoir un enfant (ou dont le désir n’a pas été réalisé). Vous y trouverez de nombreuses informations sur le traitement de la fertilité, des témoignages, les coordonnées de personnes qui traversent les mêmes épreuves...


Vous êtes enceinte ? Félicitations ! Quelles démarches pouvez-vous d’ores et déjà effectuer ? 

Het is zover: er groeit een klein mensje in je buik. Jij en je partner zijn dolgelukkig, maar jullie beseffen tegelijk dat er heel wat geregeld moet worden voor dat baby’tje eraan komt. Dit kan je alvast in orde brengen voor je tussen de luiers leeft.

Allocations familiales

Chaque enfant né en Wallonie ou à Bruxelles a droit aux allocations familiales qui se composent d’une prime de naissance et d’un montant de base mensuel. Les bébés nés en Flandre bénéficient quant à eux du Groeipakket. Vous devez demander ces interventions pour en bénéficier. C’est simple grâce à notre outil en ligne pratique. 

Demandez votre Prime de Naissance  Demandez votre Allocations Familiales

Inutile d’attendre la naissance de votre enfant : vous pouvez déjà introduire votre demande pendant la grossesse. Dans ce cas, vous recevez la prime de naissance 2 mois avant la date présumée de l’accouchement.  

Crèche ou accueillante 

N’attendez pas trop longtemps avant de définir une solution de garde pour votre enfant. La demande est grande ! 

Congé de maternité et/ou parental 

Informez votre employeur. Et réglez toutes les modalités de votre congé de maternité et/ou parental avec les RH.  

Mutuelle

N’oubliez pas non plus d’informer votre mutuelle. Celle-ci vous verse une allocation de maternité pendant votre congé de maternité. Après la naissance, remettez-lui un certificat de naissance afin qu’elle puisse définir la date de la fin de votre congé de maternité. 

Assurance hospitalisation 

Vérifiez si votre assurance hospitalisation est en ordre ! Surtout si vous avez l’intention d’accoucher à l’hôpital. Pensez aussi à vous inscrire dans l’hôpital de votre choix.  

Reconnaissance du bébé

Si vous n’êtes pas mariés et souhaitez que votre enfant porte le nom de son papa, vous devez vous rendre ensemble à l’administration communale, déjà pendant la grossesse. Il pourra alors reconnaître le bébé.

Test PNI

Vous pouvez passer le test Nip à partir de la douzième semaine de votre grossesse.

Pour tout savoir sur ce test, cliquez ici


Vous avez des questions sur votre prime de naissance? Ou vous souhaitez savoir quel sera le montant des allocations familiales que vous recevrez après la naissance ?

Contactez-nous Devenir Client