Creche of onthaalouder?

Choisir une crèche abordable : comment faire ?

Une des premières choses à faire pendant votre grossesse, c'est de vous occuper de l'accueil à venir de votre bébé car, dans les meilleures crèches, il y a des listes d'attente. Vous voulez faire garder votre enfant près de chez vous ou plutôt à deux pas de votre travail ? Chez une gardienne ou dans une crèche ? Et comment trouver une solution abordable ? Cet aperçu va vous aider dans votre démarche.


Quel type d'accueils rémunérés existent ?

Outre le prix, le type d’accueil détermine également votre choix. Où votre enfant se sentira-t-il comme un petit poisson dans l’eau ? Dans un cadre familial et plein de tendresse, ou au sein d'un groupe chaleureux avec beaucoup d'interactions sociales ?

Il existe deux types d'accueil payant : la gardienne ou la crèche. L'accueil familial (gardienne) est une prise en charge à petite échelle, gérée par une accueillante, le plus souvent au domicile de celle-ci. L'accueil collectif (crèche) fonctionne à plus grande échelle et dispose de plusieurs accueillantes. En moyenne, une gardienne s'occupe de 4 enfants (jusqu'à un maximum de 8 en Flandre et 10 en Wallonie et à Bruxelles). Dans les crèches, les groupes sont constitués d'un minimum de 9 enfants.


Combien coûte une journée d’accueil ?

Quoi

Garde d’enfant liée au revenu

Garde d’enfant non liée au revenu

Prix

Suivant le revenu, vous payez entre 2,58 € 36,49 € par jour

Le montant par jour tourne en moyenne autour de 30 € par jour de garde.

 


1. Garde d’enfant liée au revenu

De nombreuses gardiennes et crèches demandent un prix lié au revenu (un tarif basé sur vos revenus). Ce type d’accueil est la formule la plus avantageuse, comparée à un accueil indépendant, dont le tarif par jour est fixe. Le tarif lié au revenu dépend du revenu professionnel imposable commun et du nombre d’enfants à charge. Selon votre situation, vous payez entre 2,58 euros et 36,49 euros par jour (tarifs 2020). Ce montant inclut tous les coûts, vous n’aurez donc pas de surprise. Sur le site de l’ONE  vous pouvez calculer votre tarif lié au revenu. Pour avoir droit au tarif fixé en fonction du revenu, demandez une attestation à l’ONE.

Pour un accueil de l’ONE, vous ne devez pas payer ces jours d’absence si vous présentez un certificat de maladie.

Vous recevez en outre une attestation fiscale dont vous pouvez mentionner le montant dans votre déclaration d’impôt, en regard du code 1384 pour être précis. Votre avantage fiscal correspond à une réduction d’impôt de 45 à 65 % des dépenses, selon vos revenus.


2. Garde d’enfant non liée au revenu

Les crèches ou gardiennes agréées qui ne pratiquent pas le tarif lié au revenu sont également contrôlées par ONE et doivent donc se conformer aux conditions d’agrément et aux exigences de qualité. Si vous choisissez un milieu d’accueil dont le tarif n’est pas lié au revenu, les prix peuvent varier selon le type d’accueil. Ils tournent en moyenne autour de 30 euros par jour de garde à Bruxelles et en Wallonie.

Vérifiez bien que ce prix comprend tous les frais, y compris ceux relatifs aux couches ou produits de soin par exemple. Renseignez-vous également pour savoir quelle est la politique de la structure d’accueil en cas d’absence prolongée de votre enfant pour cause de maladie. Toutes les informations concernant le tarif doivent figurer clairement dans le règlement d’ordre intérieur et sur votre contrat écrit.

KidsLife intervient dans les frais d’accueil non lié au revenu par le biais d’une allocation de garde d’enfants. Celle-ci est de 3,23 euros par enfant et par jour de garde presté. Vous trouverez davantage d’informations ici.

Vous bénéficiez aussi d’un avantage fiscal pour ce type d’accueil via une attestation fiscale dont vous pouvez mentionner le montant dans votre déclaration d’impôt, toujours en regard du code 1384.


Vous vivez en Flandre ? Vous recevrez automatiquement l'allocation de garde d'enfants si vous y avez droit. Si vous n'habitez pas en Flandre et que votre enfant fréquente une crèche néerlandophone non liée au revenu en Belgique, vous pouvez introduire une demande ici. 

Demandez l'allocation de garde d'enfants


Niet-inkomensgerelateerde kinderopvang

Où trouver un milieu d’accueil ?

Il existe plusieurs sites internet et canaux proposant une vue d’ensemble des milieux d’accueil dans votre région. N’hésitez pas à consulter le moteur de recherche de l’ONE. Vous y trouverez les services de garde d’enfants agréés de votre région. Cette agréation signifie que l’accueil d’enfants doit remplir les conditions d’agrément et répondre aux exigences de qualité, et que vous avez droit à une attestation fiscale.


Welke Kinderopvang moet ik kiezen

Et maintenant, comment faire mon choix ?

Ça y est, vous y êtes, vous avez une liste d’une série de milieux d’accueil qui pourraient vous convenir. Et maintenant ? Ne le choisissez pas à l’aveuglette, mais prenez rendez-vous pour voir comment les choses s’y passent. Il arrive parfois que vous ne puissiez vous y rendre qu’après inscription. Renseignez-vous sur les horaires d’accueil, la nourriture, l’organisation de la journée, les jeux de plein air, les règles de vie et l’approche pédagogique, les éventuelles périodes de vacances fixes, la communication avec les parents … Parce qu’au final, vous voulez être totalement certaine de faire le bon choix, n’est-ce pas ?

Pas d’inquiétude cependant, vous sentirez bien vite si le lieu vous convient ou non. Au terme d’une recherche – parfois longue – pesez le pour et le contre et suivez votre intuition. Mais ne la suivez pas aveuglément. Comme votre enfant ne peut pas vous dire ce qu’il ressent, mieux vaut recueillir des informations supplémentaires sur l’accueil qui a votre préférence auprès du voisinage, des autres parents, des écoles, … Vous leur faites confiance ? Dans ce cas, décidez-vous et tout ira bien.


Inkomensgerelateerde kinderopvang

OK, mon choix est fait. Mais un accueil à temps plein est beaucoup trop cher.

Cinq jours de garde d’enfant coûte vite cher, surtout si le prix est libre. Et puis, souhaitez-vous vraiment faire garder votre enfant cinq jours durant ? C’est une objection tout à fait compréhensible venant d’un jeune parent. Il n’est parfois pas possible de faire autrement, bien entendu. Cependant, avec un peu de créativité, vous pouvez peut-être limiter le nombre de jours de garde rémunérés.

Faites donc le compte vous-même :

  • Est-il possible d’inclure le congé parental ou le crédit-temps dans un système dans lequel un parent ou chaque parent prend en charge une journée de garde ? N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre syndicat pour en connaître l’impact sur vos revenus. Et ensuite, comparez cela avec les frais de garde à temps plein. Il est parfois plus avantageux de travailler à temps partiel que de payer pour une garde à temps plein.
  • Pouvez-vous éventuellement faire appel aux grands-parents ou d’autres personnes de votre réseau pour garder votre enfant ? Un jour fixe par semaine par exemple ? Cela ne vous coûtera absolument rien, et les grands-parents sont bien souvent ravis de passer de bons moments avec leurs petits-enfants. Ne balayez donc pas trop vite leur proposition. Croyez-nous, vous leur passerez volontiers la main pour garder votre enfant de temps en temps !

Bien ! La question de la garde de votre enfant est réglée. Il est temps de passer au point suivant de votre bien trop longue to-do-list spéciale bébé. Bonne chance !


Vous êtes enceinte ? Demandez votre prime de naissance chez KidsLife !

Demandez votre Prime de Naissance