Mon enfant entre à l’école maternelle

Prêt à écrire le chapitre suivant de l’histoire de votre enfant ? En route pour l’école maternelle. C’est à nouveau une grande étape pour votre chérubin qui mérite aussi un coup de pouce financier supplémentaire.

Wat is Kleutertoeslag?

Qu’est-ce que l’allocation préscolaire ? 

Tous les enfants de 3 ans inscrits dans l’enseignement néerlandophone et les enfants de 4 ans qui y sont inscrits et fréquentent régulièrement l’école reçoivent l’allocation préscolaire : 132,60 euros par an.  

Ce supplément fait partie du Groeipakket et n’est valable que pour les enfants qui ont eu 3 ou 4 ans le 1er janvier 2019 ou après

Que veut dire « inscrit à temps » ? 

Vous devez inscrire votre enfant à l’école maternelle dans les deux mois qui suivent son troisième anniversaire au plus tard. Vous recevez alors l’allocation préscolaire directement durant le mois qui suit celui lors duquel la caisse d’allocations familiales a reçu les données d’inscription. Au plus tôt le mois qui suit le troisième anniversaire.  

Pour les enfants de 4 ans, l’allocation préscolaire est également versée au plus tôt durant le mois qui suit le 4e anniversaire. Pour cela, la caisse d’allocations familiales doit avoir reçu les informations nécessaires au sujet de l’inscription et avoir reçu les informations relatives à la fréquentation par le Ministère flamand de l’Enseignement et de la Formation.  

Allocations préscolaire


Comment recevoir l’allocation préscolaire ? 

Si vous résidez en Flandre, vous ne devez rien faire ni demander ! L’allocation préscolaire est automatiquement payée au moment de l’envoi des données d’inscription par le Ministère flamand de l’Enseignement et de la Formation à la caisse d’allocations familiales.  

Attention : si vous habitez à Bruxelles ou en Wallonie – et si votre enfant fréquente une école néerlandophone en Flandre ou dans la Région de Bruxelles-Capitale - le paiement n’est pas automatique. Vous devez donc demander l’allocation préscolaire.  

Demandez l'allocation préscolaire


Conseils pour faire découvrir l’école aux tout-petits

Le premier jour d’école approche. Votre enfant déborde-t-il d’impatience à l’idée de découvrir de nouvelles choses et de se faire de nouveaux amis ? Ou est-il plutôt effrayé à l’idée d’affronter cette nouvelle étape ? Voici quelques conseils qui l’aideront à franchir le cap dans les meilleures conditions. 

  • Si vous avez la possibilité d’aller lui montrer l’école et de lui présenter son instituteur ou son institutrice, n’hésitez pas. De très nombreuses écoles organisent ce type de rencontres à la fin des vacances. 

  • Discutez avec votre enfant de sa rentrée à l’école, sans pour autant le stresser. N’oubliez pas de préciser que vous « revenez » à la fin de la journée.  

  • Allez acheter un cartable ensemble. Et profitez de l’occasion pour faire une chouette sortie. Associez directement le cartable à des expériences plaisantes.  

  • Préparez le cartable la veille au soir avec votre enfant. Il saura ainsi ce qu’il s’y trouve. Veillez à ce que ses affaires soient reconnaissables.  

  • Soyez également attentif aux collations. Des fruits ? Préparez-les afin qu’ils soient prêts à manger - coupez de petits morceaux - et optez pour une variété qu’il aime. Cela lui plaira et le moment des collations sera moins inquiétant.  

  • Ne vous éternisez pas à la porte de l’école au moment de la séparation. Dites-lui au revoir très clairement. Et précisez aussi que vous reviendrez à la fin de la journée. Ensuite, l’instituteur ou l’institutrice est là pour sécher les larmes.  

  • Ne submergez pas votre enfant de questions lorsque vous allez le rechercher. Ce premier jour est un flot d’expériences et de sensations pour lui. Il sera bien fatigué. Dès lors, donnez-lui le temps et l’espace nécessaires, et laissez-le choisir ce qu’il veut vous raconter et à quel moment.  

  • Cette première journée d’école ne s’est pas trop bien passée ? Et votre enfant ne veut pas y retourner le lendemain ? Laissez-lui le temps. Il faut persévérer ! Si cette aversion se prolonge, parlez-en à son instituteur ou institutrice.  


Vous n'êtes pas encore client de KidsLife ?

Demandez votre Allocations Familiales ici