Prévenir le burn-out parental

Le burn-out parental est aussi connu sous le nom de syndrome d'épuisement parental. C'est un phénomène de plus en plus courant chez les parents. Selon l'UCLouvain, 5 à 8% des parents belges seraient en situation de burn-out. Répondre aux besoins de nos enfants tout en jonglant entre les obligations personnelles et professionnelles peut mener à un épuisement émotionnel et/ou physique.

Est-il possible d'éviter cette situation de surcharge parentale dans une société qui demande de plus de plus aux parents ? KidsLife a fait son enquête pour vous éclairer sur cette problématique.

Burn-out parental vs stress parental

Le burn-out parental est un état d'épuisement physique, émotionnel et mental causé par le stress constant lié au rôle de parent. A ne pas confondre avec le stress parental normal, qui est souvent temporaire. Bien que ces 2 phénomènes se chevauchent, le burn-out parental est chronique et peut avoir des conséquences sérieuses sur la santé et le bien-être des parents. 

Le stress parental est une réaction normale aux défis quotidiens liés à l'éducation des enfants, comme les responsabilités multiples et les imprévus. Le burn-out parental, quant à lui, se caractérise par un épuisement profond, une perte de motivation et un sentiment d'éloignement émotionnel de ses enfants.  

Tableau résumé :

Caractéristiques Stress parental  Burn-out parental 
Intensité  Modérée à élevée  Très élevée 
Nature des symptômes  Frustration, fatigue, irritabilité  Épuisement profond, désengagement émotionnel 
Durée des symptômes  Temporaire, peut fluctuer  Persistant, peut durer des semaines/mois 
Réaction aux solutions  Réagit bien aux pauses et aux activités de détente  Nécessite des changements significatifs 
Impact sur la parentalité  Peut affecter la patience et la concentration  Peut entraîner un détachement émotionnel 
Solutions  Techniques de relaxation, gestion du temps  Thérapie, soutien professionnel 
Use the navigation bar above to access the full width of the table
La goutte d'eau qui fait déborder le vase

La goutte d'eau qui fait déborder le vase

Les causes du burn-out parental peuvent être diverses, mais elles ont toutes un point commun : elles créent une surcharge émotionnelle et/ou physique qui devient insupportable pour le ou les parents. 

  • L'une des principales causes est la surcharge de responsabilités. C'est l'accumulation de ces tâches qui peut rapidement devenir insupportable. Surtout si elle s'accompagne d'une charge mentale intense
  • Les attentes irréalistes des parents sont une cause secondaire mais très actuelle. De nombreux parents se sentent obligés d'atteindre un niveau de perfection qui est difficilement réalisable. Ce sentiment est généré par la "pression sociale" nourrie sur les réseaux sociaux. Cela peut entraîner un sentiment d'échec et de la frustration
  • Le manque de soutien familial ou l'isolement social peut également aggraver la situation. Lorsqu'un parent n'a personne vers qui se tourner pour obtenir des conseils ou de l'aide, le risque de burn-out parental augmente.  

Comment reconnaître les symptômes du burn-out parental ?

 

La fatigue chronique est l'un des premiers signes. Il s'agit d'un sentiment constant de fatigue qui ne disparaît pas, même après un repos prolongé. L'irritabilité est également courante. Les parents deviennent facilement agacés ou agressifs envers leurs enfants ou leur entourage.  

 

Le détachement émotionnel est un autre symptôme, avec une perte d'intérêt pour les activités familiales ou le bien-être des enfants. Enfin, le burn-out parental peut entraîner une perte de plaisir dans les activités qui sont habituellement appréciées. Jouer avec les enfants ou passer du temps avec des amis n'est plus une source de bonheur. 

Mieux vaut prévenir

On vous partage ici nos stratégies pour gérer la charge parentale et prévenir du burn-out parental. Nos collègues, Mamans et Papas, se sont prêtés à l'exercice. 

Avec les enfants, il est très important d'être cohérent, de pouvoir expliquer le "pourquoi" dans un langage adapté, de leur mettre un cadre et des limites (et également de s'y tenir !). Parfois il semble plus facile d'abandonner et de dire "oui", alors que l'on a dit "non"... Maintenir sa position leur en apprendra plus sur le long terme. Le cadre doit être adapté à leur âge et leur maturité (un enfant n'est pas l'autre). Il doit évoluer dans le temps, en fonction d'évolution de l'enfant. 
-
Isabelle, maman de 2 filles de 20 ans et 23 ans. 

Les enfants grandissent et changent, c'est sûr. Pensons à changer aussi ! Hier c'était lui apporter un verre d'eau, aujourd'hui c'est lui dire de se lever. Aujourd'hui c'est écrire à son professeur, demain ce sera lui conseiller de demander un entretien. Parent nourricier, parent en équilibre avec nos besoins, parent d'un adulte autonome... Cela reste "être parent", amour garanti à chaque étape ;) 
-
Elise, maman d'une fille de 13 ans et d'un garçon de 15 ans. 

Avec plusieurs opérations en post-partum, il a fallu directement mettre un mécanisme de sauvetage en place après la naissance de notre fille. C'est grâce à une bonne communication vis-à-vis de mon mari et l'aide ponctuelle de ma maman que j'ai pu éviter la surcharge. Alors que ce n'était pas un réflexe de base, j'ai appris à demander de l'aide et accepté de prendre soin de moi pour pouvoir être présente et aimante envers les miens. Mon conseil : oser dire que vous n'allez pas bien et demandez de l'aide pour ne pas aller droit dans le mur ! 
-
Gaelle, maman d'une fille de 3 ans. 

Help !

Le burn-out parental est un problème sérieux qui affecte de nombreux parents en Belgique. Rejoindre des groupes de soutien sous forme de conversation ou de communauté en ligne peut vous aider à vous sentir moins isolé. Cela permet de partager votre expérience avec d'autres personnes qui comprennent ce que vous vivez. 

Pourquoi ne pas prévenir de la surcharge en participant à un Atelier des parents organisé par la Ligue des familles ?  

vers les évènements de la Ligue des Familles  

Le suivi médical peut être préventif comme curatif. Vous pouvez trouver l'aide d'organismes reconnus en fonction de votre région parentalite.be. Ce site est coordonné par l'ONE et notamment soutenu par l'Aviq. 

Vous pouvez surfer sur Born in brussels si vous habitez la région de Bruxelles, de nombreux organismes de soutien y sont répertoriés. 

Pour les familles monoparentales où la charge repose sur un seul parent, les risques de burn-out sont plus importants. N’hésitez jamais à demander de l'aide. 

vers parents solo.be 

A titre informatif, le podcast de Delphine Saltel produit par Arte radio peut vous permettre de mieux comprendre le burn-out parental. Etre un bon parent, une injonction impossible ?

vers le podcast

Que faire si vous constatez qu'un proche est fatigué, détaché de ses enfants ?

 

Pas simple de faire remarquer à quelqu’un quand il ne va pas bien. Ouvrez la discussion avec sensibilité et compréhension. Dites-lui que vous êtes là pour l’écouter et le soutenir. Proposez-lui de garder ses enfants de temps à autre pour qu’il puisse souffler un peu ou se détendre. 

 

Dans le cas où la situation est hors de contrôle, encouragez votre ami à consulter un coach parental ou/et un professionnel de la santé afin que la situation puisse évoluer vers un mieux. 

Personne n'est parfait

Personne n'est parfait

On termine avec le témoignage de notre collègue Carlos, papa d’une fille de 6 ans et d’un garçon de 8 ans. Son conseil résume l'état d'esprit à adopter selon nous. 

Il faut rester réaliste, le parent parfait n'existe pas. Mieux vaut viser le «OK» que la "perfection". Evidemment, vous tâchez de faire de votre mieux en tant que parent, en donnant amour, attention et soin à votre (vos) enfant(s)... Mais acceptez aussi de commettre des erreurs ! Laissez place à "l’imparfait" pour vivre l’aventure de la parentalité ;)  

Inscrivez-vous à notre newsletter et découvrez le "bonheur abordable"

Avoir des enfants, cela coûte de l'argent !

Avec nos conseils tous frais tombés dans votre boîte emails, vous gérez le budget familial et offrez du bonheur aux enfants de manière plus abordable. 

pour s'inscrire, c'est par ici !

Le bonheur abordable: des conseils pratiques de KidsLife

5 conseils pour choisir le prénom d'enfant idéal

5 conseils pour choisir le prénom d'enfant idéal

Choisir un prénom pour votre bébé n’est pas si simple, c'est pour toute la vie ! Comment se mettre d'accord avec son conjoint ? Parcourons la liste des conseils et voyons comment trouver le prénom parfait pour votre futur bébé.
vers plus d'infos
Voyager avec un bébé : conseils pour une aventure relax

Voyager avec un bébé : conseils pour une aventure relax

Un voyage à l’étranger avec un bébé exige un minimum de planification. Préparez-vous au mieux grâce à nos quelques conseils. Cela vous épargnera une bonne dose de stress sur le trajet et une fois sur place !
vers plus d'infos
Prévenir le burn-out parental

Prévenir le burn-out parental

Le burn-out parental est aussi connu sous le nom de syndrome d'épuisement parental. C'est un phénomène de plus en plus courant chez les parents. Est-il possible d'éviter cette situation de surcharge parentale dans une société qui demande de plus de plus aux parents ? KidsLife a fait son enquête pour vous éclairer sur cette problématique.
vers plus d'infos