Quelles sont les conséquences financières d’une famille recomposée ?

Quelles sont les conséquences financières d’une famille recomposée ?

Comment assembler toutes les pièces de ce puzzle financier si vous formez une famille recomposée avec votre nouveau partenaire ? Un défi plutôt complexe, comme le constatent de nombreux parents. Voici quelques conseils pour continuer à voir votre nouvelle relation en rose et devenir le meilleur beau-père ou la meilleure belle-mère au monde ! Enfin, croisons les doigts.


Qu’en est-il des allocations familiales ?

L’impact éventuel de votre famille recomposée sur les allocations familiales dépend de très nombreux facteurs : de l’endroit où vous habitez, de la personne qui perçoit les allocations familiales pour les enfants de votre partenaire, de la personne chez qui les enfants sont domiciliés, du régime de coparentalité pour lequel vous avez opté, de la date de naissance de vos enfants, d’un enfant que vous auriez eu éventuellement avec votre nouveau partenaire, etc.

Dès lors, nous vous conseillons de contacter votre conseiller KidsLife. Nous vous proposons un comparatif des situations les plus fréquentes sur notre page reprenant les questions les plus fréquemment posées au sujet de la coparentalité. N’hésitez pas à consulter ces informations très intéressantes.


Ai-je encore droit à un supplément social ?

Un supplément social est un montant qui s’ajoute aux allocations familiales pour les familles à bas revenus. L’octroi de ce supplément dépend de votre domicile, des revenus de votre ménage et de votre situation familiale. En principe, vous bénéficiez automatiquement du supplément social si vous y avez droit. Il se peut aussi que vous receviez un document dans lequel nous examinons si vous y avez droit ou non.

Vous souhaitez connaître le montant que vous percevrez lorsque vous formerez une famille recomposée ? C’est possible ! Si vous introduisez une demande, KidsLife examine votre droit aux suppléments sociaux.

Par ailleurs, saviez-vous qu’il existe maintenant un supplément social pour les familles de la classe moyenne avec trois enfants ? Vous pourrez peut-être en bénéficier grâce à votre famille recomposée. Découvrez les conditions ici.

 


Plus d’enfants à charge ? Un avantage fiscal plus élevé !

Plus d’enfants à charge ? Un avantage fiscal plus élevé !

Qui a la charge des enfants ? Vous ou votre ancien partenaire ? Vous deux ? Chaque situation donne droit à un avantage fiscal différent :

  • Les enfants sont à votre charge : vous pouvez donc les déduire fiscalement. Plus vous avez d’enfants à charge, plus votre avantage fiscal est élevé. Mais peut-être sont-ils à la charge de votre ancien partenaire ? Comment compenser cela ? Par exemple en procédant comme Catherine (ci-dessous) et en répartissant la charge des enfants entre vous de manière égale.
  • Vous n’avez pas la charge des enfants : dans ce cas, vous payez peut-être une pension alimentaire ? Bonne nouvelle : celle-ci est aussi fiscalement déductible !

Afin de préserver l’équilibre sur le plan des avantages fiscaux entre votre ex et vous, mieux vaut examiner la situation qui vous offre le régime fiscal le plus intéressant et permet d’éviter des rancœurs supplémentaires.

Vous trouverez un récapitulatif récent des montants exonérés d’impôts sur le site Internet du SPF Finances


Avantages financiers inattendus

Une famille recomposée entraîne une augmentation des frais - logement plus grand, plus de courses, frais d’énergie plus élevés, l’achat d’une voiture familiale plus grande peut-être... Pas de raison de paniquer, voici quelques conseils pour gérer intelligemment votre budget et économiser chaque mois une belle somme.

En outre, une famille nombreuse (au moins trois enfants sous le même toit) engendre parfois des avantages financiers :

  • Réductions pour les familles nombreuses : montez dans un bus ou dans un train et bénéficiez d’une réduction spéciale familles nombreuses. Les parcs d’attractions : impayables ? Pas forcément, de très nombreux parcs offrent des réductions. Tout comme les crèches, les services de baby-sitters, etc.
  • Réductions dans les clubs sportifs, mouvements de jeunesse et camps : souvent, vous bénéficiez d’une réduction pour toute inscription de 2 enfants d’une même famille au minimum.
  • Des prêts moins onéreux : il est probable que vous cherchiez une maison plus grande pour accueillir tout ce petit monde. Fonds du logement de Wallonie peut vous octroyer un crédit logement social ou vous trouver un logement social adapté à votre grande famille.

Vous avez trouvé ces conseils intéressants ? Dans ce cas, inscrivez-vous à notre newsletter et restez informé de tous les avantages financiers qui vous donneront un coup de pouce


Katrien nous dit tout sur sa famille recomposée

Depuis 6 ans, Catherine forme une famille recomposée avec son nouveau compagnon et leurs quatre enfants (deux pour Catherine et deux pour son compagnon). La gestion du budget familial a évolué de manière organique sans trop de concertation. Catherine et son compagnon ont un compte à vue et d’épargne en commun et chacun un compte propre. « Après mon divorce, j’ai insisté pour que nous gardions un compte à vue et un compte d’épargne chacun. Nous payons chacun les vêtements de nos enfants respectifs. Pour l’achat de cadeaux, nous nous concertons entre nous et avec nos anciens partenaires. »

« Les allocations familiales profitent aux enfants et chaque parent peut avoir un enfant fiscalement à sa charge. »

Catherine a réglé les accords financiers concernant les allocations familiales et les avantages fiscaux après son divorce. « Il n’y a pas eu beaucoup de discussions à ce sujet. Nous avons tous les deux de la chance d’être restés en bons termes avec l’autre parent de nos enfants. Ils viennent prendre l’apéritif chez nous (rires). » Elle s’arrange également avec son ex-mari pour l’argent de poche. « Lorsque ma fille est entrée en première secondaire, nous lui avons donné une carte de banque. Mon ex-mari et moi versons chacun 10 euros par mois sur son compte. » Ses enfants ne reçoivent pas le même argent de poche que ceux de son conjoint. « Nous ne devons pas systématiquement faire la même chose. »

La répartition des avantages fiscaux pourrait générer de la rancœur concède-t-elle. « Mon compagnon et moi savons que si les quatre enfants étaient domiciliés ici, notre avantage serait plus grand, mais nous devrions alors le compenser par rapport à nos anciens conjoints. Aujourd’hui, chaque parent a la charge d’un enfant afin que l’avantage fiscal soit réparti équitablement. Les allocations familiales profitent aux enfants et chaque parent peut avoir un enfant à sa charge Mais ce qui fonctionne pour notre famille n’est peut-être pas la solution idéale pour une autre famille à mon avis. »


Avez-vous déjà envisagé de changer aussi de partenaire pour vos allocations familiales ? C’est possible !

Passez chez KidsLife d’un simple clic