Waarom naar school gaan kinderen gelukkig maakt

En quoi l’école participe-t-elle à l’épanouissement de l’enfant

Bruno Humbeeck, psychopédagogue, spécialiste de la résilience, chargé de cours et chercheur au département Sciences de la Famille de l’Université de Mons, vient tout juste de publier un livre intitulé ‘Les leçons de la pandémie’ (éd. De Boeck Van In). Il y pointe les enseignements à tirer de la période que nous venons de vivre, et notamment l’importance primordiale de l’interaction sociale dans l’épanouissement de tout être humain, et certainement des enfants.


« L'école, c'est apprendre ensemble »

Pour Bruno Humbeeck, le véritable apprentissage est nécessairement collectif. « Seul, un chercheur ne trouve jamais rien. Ses trouvailles seraient à tout le moins désincarnées, déconnectées du reste », affirme-t-il. « À cet égard, l’école et plus encore la classe – ce petit groupe d’enfants ou d’adolescents, regroupés autour d’un adulte – permet aux élèves de vivre des expériences ensemble, et les met en situation d’interagir, d’échanger, de s’enseigner les uns aux autres. La fonction essentielle de l’enseignant n’est pas de dispenser un savoir – il peut le faire via un ordinateur ou la distribution de documents – mais d’organiser cet enseignement mutuel, interactif, et de répondre aux questions. »


Une journée bien structurée

Pour les parents mais aussi pour les enfants, la période de confinement a été source de nombreuses inquiétudes. Les semaines n’étaient plus rythmées par l’alternance des jours d’école et de repos. La structure des journées elles-mêmes n’était plus clairement définie. Au-delà de ce cadre rassurant que propose l’école, il manquait aussi aux enfants la présence et l’écoute attentive de leur professeur, qui sont au moins aussi essentielles voire plus importantes encore que l’apprentissage.


Un labaratoire du vivre ensemble

Après la crise, quand nous avons pu renouer des liens sociaux, « tout le monde s’est jeté dessus comme des morts de faim », remarque le chercheur. « Ce qui en souligne toute l’importance. Mais si l’être humain a besoin de relations sociales, celles-ci doivent être structurées, pensées, réfléchies. » Et l’école, ici encore, joue un rôle fondamental : « Elle doit être un endroit où le vivre ensemble se construit. Elle doit faire en sorte que chaque élève apprenne, très tôt dans son développement d’enfant puis d’adolescent, à exprimer ses émotions et à respecter celles des autres. L’école devient alors un vrai laboratoire de démocratie émotionnelle et participative. »

 

Ne manquez plus aucun avantage ? Faites une demande d'allocations familiales chez KidsLife et nous vous tiendrons informé de toutes les avantages pour vous et votre famille.

Devenir client