Hoe hou je de zomerkampen betaalbaar

Comment faire pour ne pas dépenser des fortunes en été (notamment pour les camps) ?

Les deux mois de vacances d'été constituent un défi pour beaucoup de familles. En effet, comment passer tout ce temps sans s’ennuyer ? Les camps de vacances sont une solution pratique, mais avant d’avoir eu l’occasion de dire ouf, vous avez déjà dépensé une petite fortune. Surtout si votre famille compte plusieurs enfants ! Comment faire pour que ces camps d'été restent abordables ? Et à quelles mesures corona les organisateurs doivent-ils se conformer ?


1. Organisez votre camp maison

Rassemblez les agendas des parents des compagnons de classe de votre (vos) enfant(s) et organisez vous-même un camp de copains pendant une semaine ou deux, chaque famille étant responsable d'une journée de camp. En réalité, par ‘camp’, nous entendons simplement un accueil, mais le mot camp ‘sonne’ mieux aux oreilles. « Trop cool ! » Bien sûr, vous pouvez imaginer une chouette activité, mais ce n'est pas absolument nécessaire pour que les enfants passent une belle journée. Ce qu'ils aiment par-dessus ? Revoir leurs copains et copines de classe et cela, ça ne coûte pas cher. Bref, tout le monde y gagne ! Notre conseil : fixez soigneusement les heures durant lesquelles les enfants sont accueillis et limitez la taille du groupe. N'invitez que des camarades de classe car ils font partie d'une seule et même ‘bulle’. Quant à vous, en tant qu'adulte responsable, gardez à l'esprit les mesures corona. Vous cherchez la dernière mise à jour en date de ces règles ? Jetez un coup d'œil à la Foire aux Questions figurant sur www.info-coronavirus.be/fr/faq/.


2. Plaine de jeux et garderie extrascolaire

Tout à fait abordables, proches du domicile et sympas, la plaine de jeux et la garderie extrascolaire offrent de nombreux avantages aux parents comme à leurs enfants. C’est l'idéal pour remplir une ou plusieurs journées où le besoin d'accueil se fait sentir. Notre conseil : donnez rendez-vous à des amis pour que votre enfant se sente immédiatement à l'aise dans ce grand groupe. C'est surtout vrai pour les plus jeunes, vous éviterez ainsi les ‘gros’ chagrins. Pour respecter les mesures corona, les activités des plaines de jeux autorisent une bulle hebdomadaire de 50 participants maximum. Bref, vous l'aurez compris : inscrivez-vous à temps !


3. Camper avec un mouvement de jeunesse

Si votre enfant est membre d'un mouvement de jeunesse, les camps d'été font partie de ses activités. Vivre une telle aventure, durant plusieurs jours, est inestimable pour son développement... De quoi vous permettre de prendre les chaussettes sales et les vêtements malodorants avec une certaine philosophie ! Cet été, des règles spéciales corona seront d'application : un groupe se composera de 50 participants maximum et une attention toute particulière y sera accordée à l'hygiène. Au sein de ce ‘vase clos’, il sera possible de jouer à sa guise et les masques buccaux ne seront pas nécessaires. Pour ce camp d'été, vous payez un supplément qui s'ajoute à la cotisation de base, mais une partie de ces frais est remboursée par la mutuelle et/ou votre commune.


4. Stages sportifs et autres : il faut s'inscrire à temps !

Il existe de nombreuses offres de stages de vacances aux thèmes les plus variés. Vous n'avez pas idée de la richesse de l'offre ! Pour les stages sportifs et musicaux, on attend toujours le feu vert du Conseil National de Sécurité. Notre conseil : les stages prisés et abordables se remplissent à la vitesse de l'éclair. Alors ne perdez pas une minute pour y inscrire votre (vos) enfant(s) une fois que l'autorisation aura été accordée. N'oubliez pas de consulter les activités organisées par (les partenaires de) votre ville ou votre commune.


5. Why not kiezen para un campo di lingua?

Avec un camp linguistique, vous faites d'une pierre deux coups : votre enfant passe de chouettes vacances – généralement à l'étranger – et apprend une nouvelle langue ou du moins n'oublie pas ce qu'il a appris pendant l'année scolaire.

La plupart du temps, les camps linguistiques se déroulent à l'étranger ou comportent une série de nuitées, ce qui en augmente considérablement le prix. Ceci dit, il existe des camps linguistiques abordables et amusants. Attention : tant que les frontières ne sont pas rouvertes, un camp linguistique à l'étranger n'est pas envisageable. Par ailleurs, cet été, les camps organisés ‘loin’ en dehors de Belgique (à plus de 150 kilomètres de la frontière) ne sont de toute façon pas une option car les coûts de rapatriement sont trop élevés.


Comment récupérer une partie de vos dépenses ?

  • Via la mutuelle, comme Symbio, vous recevez un petit remboursement pour les camps de sport, les classes en plein air, les camps (y compris ceux des mouvements de jeunesse) et les activités des plaines de jeux. Vérifiez toutes les conditions sur le site internet de Symbio.
  • Soyez attentif aux réductions Famille nombreuse ! Certaines organisations accordent un avantage supplémentaire si plusieurs enfants de la famille participent à un camp par l'intermédiaire d'une même organisation. 
  • De nombreux camps et garderies extrascolaires délivrent une attestation fiscale. Conservez-la précieusement pour votre déclaration d'impôts. 
  • Sodexo et Edenred  disposent également de tickets Sport & Culture qui peuvent constituer un soutien financier. Vous pouvez généralement obtenir ces tickets par l'intermédiaire de votre employeur.
  • Pensez aussi à consulter le site internet de votre commune car certaines proposent notamment des primes pour la pratique d’une activité sportive par les jeunes.  

Ne manquez plus aucun avantage ? Faites une demande d'allocations familiales chez KidsLife et nous vous tiendrons informé de toutes les avantages pour vous et votre famille.

Devenir client