Nos bureaux seront fermés les 26/05 et 27/05. Nous serons à nouveau disponibles le lundi 30/05 à partir de 8h30.

Quelles sont les assurances nécessaires lors d’une grossesse ?

De quelles assurances votre bébé a-t-il besoin ?

Lorsque vous devenez parents, vous devez régler de nombreuses choses. Vous ne voulez bien entendu que le meilleur pour votre enfant, mais parfois, vous vous y perdez. Qu’en est-il par exemple de toutes ces assurances ? Songez notamment à l’assurance familiale, à l’assurance hospitalisation, à l’assurance de votre maison... Que vaut-il mieux assurer et quelle assurance est-il préférable de résilier ? Nous avons mené l’enquête pour vous.


Quelles sont les assurances incontournables après la naissance de votre enfant ?

Assurance de maladie

1. Une assurance maladie

Une assurance maladie est obligatoire. Remettez une attestation de naissance à votre mutuelle dans les plus brefs délais afin que votre bébé bénéficie lui aussi d’une couverture immédiate. Vous recevez cette attestation au moment de l’enregistrement de votre enfant à l’État civil. Saviez-vous que de nombreuses mutuelles offrent une chouette surprise ou même une prime supplémentaire lors de la naissance de votre enfant ?


Une assurance hospitalisation

2. Une assurance hospitalisation 

De quoi s’agit-il ?
Si elle n’est pas obligatoire, une assurance hospitalisation n’en est pas moins indispensable. Elle vous protège contre les factures d’hospitalisation élevées. Les frais inhérents à une hospitalisation sont souvent très chers. Découvrez ici, à titre d’exemple, combien coûte un accouchement. Si vous êtes assuré, votre assureur couvre en général votre enfant quasi directement sans stage d’attente ni examen médical.

Assurance personnelle
Si vous avez souscrit une assurance hospitalisation, vous pouvez facilement affilier votre enfant à votre propre police. Attention : votre assureur doit être informé en temps utile. En général, vous pouvez déjà le prévenir pendant la grossesse.

Assurance via l’employeur
Si vous bénéficiez d’une assurance hospitalisation via votre employeur, c’est ce dernier qui prévient l’assureur.


Une assurance familiale

​​​​​​3. Une assurance familiale 

De quoi s’agit-il ?
Une assurance familiale couvre par exemple les frais que vous exposez lorsque vous renversez un piéton avec votre vélo. Ou lorsque votre enfant renverse une tasse de café sur la tablette de la babysitter. Cette assurance n’est pas obligatoire, mais peut s’avérer utile si vous avez des enfants en bas âge. Gardez à l’esprit que votre prime augmente après un sinistre.

Tarif familial
Les assureurs proposent souvent deux tarifs : un tarif pour une personne et un tarif familial. Dès lors, informez votre assureur lors de la naissance de votre premier enfant. Dès que vous bénéficiez du tarif familial, le nombre d’enfants importe peu. Voilà pourquoi il est inutile de signaler la naissance d’autres bébés. Tant que votre enfant vit sous votre toit, il reste assuré avec vous.


Une assurance habitation

4. Une assurance habitation

De quoi s’agit-il ?
Une assurance habitation assure votre maison contre les dommages liés à une tempête, les dégâts des eaux et les dégâts d’incendie. Une telle assurance est légalement obligatoire pour les locataires en Wallonie et en Flandre, mais pas (encore) en Région de Bruxelles-Capitale. Elle n’est pas imposée aux propriétaires, même si les banques en font souvent une condition lors de la souscription d’un prêt hypothécaire.

Dois-je informer mon assureur ?
Que vous viviez seul ou non, avoir un enfant n’a en général aucun impact sur votre assurance. Votre assurance habitation reste totalement identique. Une telle assurance couvre vos meubles et votre maison, et non ceux qui y habitent.

L’arrivée d’un enfant n’impacte pas non plus votre assurance auto ni votre assurance protection juridique. Ces assurances couvrent tous les membres d’un ménage.


Conseil : Vous ne savez pas par quoi commencer ? Nous vous proposons une check-list pratique afin de ne rien oublier après la naissance de votre bébé.

Mon enfant est né

Comment économiser sur vos assurances ?

  • Vous faites partie d’une famille recomposée ? Dans ce cas, dressez la liste des assurances dont vous disposez avec votre partenaire. Certaines assurances sont-elles superflues ? Par exemple, il est inutile d’avoir chacun une assurance familiale. Un seul contrat suffit aussi pour une assurance assistance. Toutefois, ne résiliez une telle police que si vous êtes réellement sûr de son caractère superflu. Commencez aussi toujours par vérifier les règles relatives à la résiliation.
     
  • Lors de chaque nouvelle étape de la vie, cela vaut la peine de faire le point sur ses assurances afin d’identifier celles qui sont nécessaires et celles qui ne le sont pas. Faites le point sur les couvertures de vos polices. Résiliez les doubles assurances ou les assurances dont vous n’avez plus besoin. Quelques exemples :
    • Une assurance voyage supplémentaire n’est pas toujours nécessaire : parfois, votre assurance auto ou votre assurance hospitalisation suffit. Certaines cartes de crédit offrent parfois déjà une assurance voyage. Dès lors, lisez correctement les conditions de vos assurances actuelles. Ensuite, gardez à l’esprit qu’il peut être plus avantageux de souscrire un contrat annuel.
    • Une assurance accidents assure les dommages que vous pourrez encourir après un accident. Elle n’est pas obligatoire et de nombreux assureurs imposent de très nombreuses conditions. Ainsi, l’assurance n’est en général applicable qu’en cas d’accidents et non en cas d’ébriété ou de sports dangereux. Les accidents de voiture ne sont pas couverts non plus. Heureusement, votre assurance voiture couvre bel et bien les passagers parce qu’ils sont considérés comme usagers faibles. Vous pouvez donc transporter sans inquiétude vos enfants et leurs amis, vous n’avez pas besoin d’une assurance supplémentaire.
       
  • Votre assurance est-elle la plus économique ? Le site guide-epargne.be vous permet de comparer différentes assurances entre elles. Pensez à vérifier non seulement la prime, mais aussi la couverture exacte de la police.
     
  • Vous craignez qu’en jouant, vos enfants endommagent des appareils coûteux ? Attention : il n’est pas toujours intéressant d’assurer ces appareils. Vérifiez si une telle assurance vaut vraiment la peine. Ainsi, assurer un smartphone coûte vraiment beaucoup d’argent. En général, la prime s’élève à 20 % du prix d’achat. En outre, l’assurance ne vous rembourse jamais le montant total des dommages. Les assureurs comptent toujours une franchise. En outre, les assureurs imposent de très nombreuses conditions.

Veillez à être correctement assuré. Par exemple, si votre habitation coûte 300 000 euros, il n’est pas raisonnable de ne l’assurer qu’à concurrence de 150 000 euros. Si le montant assuré est inférieur à la valeur réelle de votre habitation, vous êtes sous-assuré. Dans ce cas, votre prime est certes inférieure, mais en cas de sinistre, votre assureur n’indemnisera que la valeur pour laquelle vous êtes assuré. En d’autres termes : pensez à lui préciser en temps utile la réalisation de transformations ou l’achat de nouveaux meubles de valeur.

Attention ! Si vous résiliez une assurance, vous devez le faire au moins 3 mois avant l’échéance.


La vie de jeunes parents peut coûter cher. Mais peut-être pas tant que cela ? Rendez votre vie abordable, même avec des enfants. Inscrivez-vous à notre newsletter et découvrez nos conseils d’économie.

Saviez-vous que si vous recevez les allocations familiales KidsLife, vous ne manquez rien ! 

Passez à KidsLife maintenant