Allocations familiales pour étudiants à Bruxelles

À Bruxelles, vous disposez d’un droit inconditionnel aux allocations familiales jusqu’au mois d’août de l’année au cours de laquelle votre fils ou votre fille fête son 18e anniversaire. Une fois sa majorité atteinte, vous pouvez encore bénéficier d’allocations familiales, et ce jusqu’à ses 25 ans s’il/elle poursuit des études.

À Bruxelles, vous disposez d’un droit inconditionnel aux allocations familiales jusqu’au mois d’août de l’année au cours de laquelle votre fils ou votre fille fête son 18e anniversaire. Une fois sa majorité atteinte, vous pouvez encore bénéficier d’allocations familiales, et ce jusqu’à ses 25 ans s’il/elle poursuit des études.

Celles-ci sont propres au type d’enseignement. Les conditions générales s’appliquent toutefois à chaque type d’enseignement et portent sur le travail durant les études.

2 rappels pour les étudiants bruxellois !

  • Depuis le 01 janvier 2023, il est possible de travailler 600 heures par an au lieu de 475 heures par an au "tarif étudiant" (cotisations sociales réduites). Pour garder les allocations familiales, attention : max 240 heures par trimestre, quel que soit le type de contrat. Sauf le 3ème trimestre qui ne compte pas en cas de réinscription en septembre.
  • L'étudiant fait autant d'heures de stage (rémunéré ou non) que souhaité. Elles ne comptent pas dans la limite des 240 heures par trimestre d'activités lucratives pour garder les allocations familiales.

Types d’enseignements

Un jeune qui fait des études secondaires a droit à des allocations familiales jusqu’à son 25e anniversaire s’il remplit les conditions suivantes :

  • Le jeune suit au moins 17 heures de cours par semaine au sein de l’enseignement secondaire, de l’enseignement du soir ou de l’enseignement privé ou dans un ou plusieurs établissements d’enseignement proposant un système de formation en alternance ou un parcours entrepreneurial.
  • Le jeune étudie à temps partiel au sein de l’enseignement conventionnel (ou spécial) ou suit une formation reconnue (p. ex. Syntra Brussel).
  • Le jeune fait des études au sein de l’enseignement spécial.

Une formation auprès d’Actiris ou l’obtention d’un certificat ou d’un diplôme pour la commission d’examen (anciennement dénommée jury central) ne donne pas droit aux allocations familiales.

Un étudiant qui ne se présente pas aux cours sans raison valable n’a pas droit aux allocations familiales pour les jours d’absence.

KidsLife demande chaque année l’attestation scolaire pour prouver que les études sont bien suivies : nous vous envoyons le document P7B à compléter par les parents et par l’école ou l’établissement d’enseignement.

Consultez ici le mode d’emploi pour compléter le document P7B

Le jeune n'est plus à l'école ? Il se peut alors qu'il ait encore droit aux allocations familiales comme jeune demandeur d'emploi. 

Jeune demandeur d'emploi à Bruxelles

Un étudiant qui fait des études supérieures a droit à des allocations familiales jusqu’à son 25e anniversaire s’il remplit les conditions suivantes :

  • L’étudiant est inscrit pour au moins 27 crédits pour l’ensemble de l’année.

Si à partir d’un mois donné, le nombre de crédits devait descendre sous la barre des 27 crédits, le droit aux allocations familiales se terminerait alors à la fin de ce mois.

Afin de bénéficier des allocations familiales tout au long de l’année académique, le jeune doit être inscrit avant le 30 novembre pour au moins 27 crédits. Si l’étudiant s’inscrit après le 30 novembre pour au moins 27 crédits, il peut alors bénéficier d’allocations familiales à partir du mois suivant son inscription.

Si l’étudiant s’inscrit à temps pour moins de 27 crédits et que le nombre de points a augmenté pour atteindre ou dépasser les 27 crédits au cours de l’année académique, les allocations familiales peuvent être versées pour l’intégralité de l’année scolaire avec effet rétroactif.

Toutes les formes d’enseignement supérieur ne sont pas exprimées en points d’étude. Dans ce cas, l’étudiant doit au moins suivre 13 heures de cours par semaine.

KidsLife demande chaque année l’attestation scolaire pour prouver que les études sont bien suivies : nous vous envoyons le document P7B à compléter par les parents et par l’école ou l’établissement d’enseignement.

La plupart des universités et des hautes écoles disposent toutefois de leur propre attestation standard reprenant toutes les informations nécessaires. Celle-ci peut être transmise à KidsLife en lieu et place du formulaire P7B.

Consultez ici le mode d’emploi pour compléter le document P7B

Le jeune n'est plus à l'école ? Il se peut alors qu'il ait encore droit aux allocations familiales comme jeune demandeur d'emploi. 

Jeune demandeur d'emploi à Bruxelles

Situations spécifiques

Situations spécifiques

Thèse ou travail de fin d’études

Dans certains cas, le jeune peut encore bénéficier d’allocations familiales s’il est inscrit pour moins de 27 crédits.

  • Si l’école confirme qu’il s’agit d’une année au cours de laquelle une thèse, un travail de fin d’études ou un rapport de stage doit être introduit pour l’obtention du diplôme.

Il peut y avoir droit jusqu’à la fin des vacances d’été ou jusqu’à la remise de la thèse ou du rapport de stage, avec une période maximale de 1 an.

Vous n’avez droit aux allocations familiales sur base d’une année de thèse qu’une fois par orientation diplômante.

Contrat d’apprentissage

Un contrat d’apprentissage offre au jeune la possibilité d’apprendre un métier en suivant une formation pratique au sein de l’entreprise du maître de cours. Outre la formation pratique, le/la jeune apprenant(e) suit une formation théorique un jour par semaine.

Le contrat d’apprentissage doit être reconnu et approuvé afin de donner droit aux allocations familiales.

KidsLife demande l’attestation de fréquentation scolaire à titre de preuve des études suivies. Le document P9BIS doit être complété par les parents, le maître de cours et par l’école ou l’établissement d’enseignement.

Prenez contact avec KidsLife si :

  • le contrat d’apprentissage a pris fin, n’est plus reconnu ou si son authenticité a été refusée.
  • l’étudiant(e) est malade ou victime d’un accident durant le contrat d’apprentissage.

Aucune période de vacances n’est prévue au terme du contrat d’apprentissage. Cela signifie que sur base d’un contrat d’apprentissage, le droit aux allocations familiales est octroyé jusqu’au 30 juin ou jusqu’à l’échéance du contrat d’apprentissage.

Étudier à l’étranger

Étudier à l’étranger peut, dans certains cas, donner droit à des allocations familiales belges.

  • Un stage Erasmus ou un programme d’échange qui se déroule au sein d’un établissement d’enseignement belge répond aux mêmes conditions qu’une formation belge conventionnelle.
  • Le jeune qui étudie dans un pays de l’Espace économique européen (EEE) ou dans un pays avec lequel la Belgique a conclu un accord bilatéral a droit aux allocations familiales s’il remplit les conditions s’appliquant également à l’enseignement belge, ou si le programme est reconnu par les autorités étrangères.

KidsLife demande l’attestation de fréquentation scolaire à titre de preuve des études suivies. Le document P7 européen (anciennement E402) ou un document spécifique pour les accords bilatéraux doivent être complétés par l’école ou l’établissement d’enseignement.

  • Un étudiant qui part étudier dans un pays ne faisant pas partie de l’Espace économique européen et où aucun accord bilatéral n’a été conclu peut conserver son droit aux allocations familiales sous certaines conditions. Ces conditions dépendent du diplôme le plus élevé obtenu par l’étudiant en Belgique et du niveau des études suivies à l’étranger. Ce droit peut être accordé pour une durée d’un an maximum.

Important !

  • Durant les études qu’il effectue en dehors de l’EEE, le jeune doit être domicilié à Bruxelles, sauf si le séjour et les études à l’étranger entrent dans le cadre d’un détachement d’un travailleur.
  • Les (beaux-)parents ou le partenaire d’un parent ne peuvent travailler dans le pays où le jeune étudie (sauf en cas de détachement). En d’autres termes, on ne peut avoir droit aux allocations familiales à l’étranger.

KidsLife demande l’attestation de fréquentation scolaire à titre de preuve des études suivies. Le document P7INT doit être complété par les parents et l’école ou l’établissement d’enseignement.

Que faire si le jeune tombe malade pendant ses études ?

Un étudiant qui n’est pas en mesure de suivre les cours ou de s’inscrire en tant qu’étudiant pour cause de maladie peut conserver son droit aux allocations familiales sous certaines conditions. Prenez dans ce cas contact avec KidsLife.

Tout savoir sur la maladie pendant vos études

A-t-on droit aux allocations familiales durant les vacances ?

Le jeune a également droit aux allocations familiales durant les vacances de Noël, de Pâques et d’été si les conditions générales sont respectées.

Reconnaissance d’un handicap

Le jeune bénéficie d'une reconnaissance médicale par l'organisme compétent (IRISCARE) et a droit à un supplément pour enfant atteint d'une affection ?

Dans ce cas, les allocations familiales de base et le supplément pour enfant atteint d'une affection sont payés, sans conditions, jusqu'au mois d'août de l'année de ses 18 ans. A partir du mois de septembre de l'année des 18 ans, les conditions sont les mêmes que celles reprises ci-dessus pour les étudiants. Seule différence : le jeune a toujours droit à une partie de ses allocations familiales (le supplément lié à sa reconnaissance), même s'il se trouve dans une situation d'obstacle (voir ci-dessus).

Par exemple : si le jeune travaille plus de 240 heures par trimestre, il a toujours droit au supplément pour enfant atteint d'une affection mais pas aux allocations familiales de base.

Seule exception : travailler dans un atelier protégé, un atelier social ou une entreprise de travail adapté ne constitue pas un frein au droit aux allocations familiales.

Si le jeune poursuit ses études après l’âge de 21 ans, toutes les conditions normales s’appliquant aux étudiants s’appliquent ici également.

Si votre fils ou votre fille fait des études supérieures, n’oubliez pas de contacter KidsLife afin que nous vous fassions parvenir un document à faire remplir par l’école.

Conditions générales : Des allocations familiales si vous travaillez ou bénéficiez déjà d’une allocation ?

Celles-ci sont propres au type d’enseignement. Les conditions générales s’appliquent toutefois à chaque type d’enseignement et portent sur le travail ou la perception d’allocations durant les études. Dans certains cas, cela peut suspendre le droit aux allocations familiales :

  • Le jeune peut travailler au maximum 240 heures par trimestre pour conserver son droit aux allocations familiales.*

S’il dépasse ce plafond, il perd ce droit pour l’ensemble du trimestre concerné. Attention ! Durant le 3e trimestre (les mois de juillet, août et septembre), il est autorisé à travailler plus de 240 heures à condition que le jeune reprenne les cours dès le début de l’année scolaire ou académique suivante.

  • Si le jeune exerce une activité indépendante pour laquelle il verse des cotisations sociales d’indépendant à titre principal, les allocations familiales sont suspendues. (La suspension prend cours dès le début du trimestre au cours duquel l’activité a commencé.)
  • Le jeune perçoit une allocation de chômage.

Le droit aux allocations familiales est suspendu dès que le jeune perçoit une allocation de chômage. Le montant de l’allocation ou le nombre de jours est sans importance.

  • Le jeune perçoit une allocation sociale pour maladie, accident ou hospitalisation.

Si le jeune bénéficie d’une allocation sociale pour maladie, invalidité, accident du travail ou maladie professionnelle résultant d’une activité non autorisée au cours du trimestre précédent (plus de 240 heures ou activité d’indépendant), les allocations familiales seront alors suspendues durant les mois au cours desquels une allocation sociale a été versée.

* MISE À JOUR COVID-19 !

Dans le cadre de la crise liée au coronavirus, le gouvernement bruxellois a décidé de ne pas limiter les heures de travail des étudiants et des demandeurs d’emploi à partir du troisième trimestre 2020 jusqu'au 30/06/2021. Les étudiants et les demandeurs d’emploi peuvent donc exceptionnellement travailler plus de 240 heures par trimestre ou exercer une activité d’indépendant, même si l’étudiant ne poursuit pas ses études l’année scolaire suivante.

Cette dérogation ne s’applique plus au 3ème trimestre de 2021. Les conditions générales sont à nouveau d’application à partir du mois de juillet 2021. 

Signaler un changement dans la situation de l'étude ? Vous pouvez le faire facilement via My KidsLife, le dossier en ligne sur les allocations familiales ! Avez-vous d'autres questions concernant les enfants adultes ? 

Contactez votre conseiller KidsLife

Questions fréquemment posées

Pour pouvoir bénéficier des allocations familiales (ou du Groeipakket en Flandre), l’étudiant doit être inscrit pour 27 crédits ou 17 heures de cours au minimum. Cette condition ne s’applique qu’aux enfants à partir de 18 ans. Les enfants mineurs en bénéficient systématiquement.

Vous habitez en Wallonie et avez terminé vos études ? Dans ce cas, nous vous conseillons de vous inscrire le plus rapidement possible comme jeune demandeur d’emploi au FOREM.

À cet effet, rendez-vous sur le site Internet du FOREM ou présentez-vous personnellement au bureau du FOREM le plus proche.

Après votre inscription, un stage d’insertion professionnelle de 360 jours commence au FOREM. Ensuite, l’ONEM vous verse une allocation d’insertion.

KidsLife est automatiquement informée de l’inscription au FOREM par l’intermédiaire de la Banque-Carrefour de la Sécurité sociale. KidsLife commence alors automatiquement une période d’octroi de 360 jours au cours de laquelle votre enfant bénéficie toujours de son droit aux allocations familiales.

Découvrez les conditions ici

Une année diplômante est une année académique de l’enseignement supérieur au cours de laquelle l’étudiant peut obtenir un diplôme pour le cycle de formation auquel il est inscrit. S’il est inscrit pour moins de 27 points d’étude, mais s’il s’agit d’une année diplômante, le droit aux allocations familiales est maintenu pendant 1 an. Il s’agit généralement d’une année au cours de laquelle l’étudiant doit encore introduire son mémoire ou son rapport de stage.

Allocations Familiales pour les étudiants

Si vous êtes encore étudiant (si vous poursuivez vos études après les vacances d’été si vous travaillez en juillet, août ou septembre), les conditions suivantes s’appliquent.

Vous habitez en Wallonie ? 

Votre employeur vous a inscrit comme étudiant jobiste ? Dans ce cas, vous ne pouvez pas excéder 475 heures par an en tant qu’étudiant. 
Si votre employeur vous inscrit pour un autre emploi (hors job étudiant), vous pouvez prester 240 heures par trimestre. 
Dans les deux situations, les revenus n’ont aucune importance. 

Vous résidez à Bruxelles ?

Dans ce cas, vous pouvez travailler 240 heures maximum par trimestre. Au cours des vacances d’été entre 2 années scolaires/académiques (vous poursuivez donc vos études), le nombre d’heures n’est pas limité. 
Les revenus n’ont aucune importance. 

Si vous résidez en Flandre

vous ne pouvez pas prester plus de 475 heures par an en tant qu’étudiant pour conserver votre droit au Groeipakket. Les revenus n’ont aucune importance.

Vous n’êtes plus étudiant ? Dans ce cas, découvrez ici les conditions pour les jeunes demandeurs d’emploi

Vous étudiez à l’étranger ? Dans ce cas, la caisse d’allocations familiales KidsLife vous demande chaque année de faire compléter un document par votre école à l’étranger (document E402 ou P7INT)
Si vous touchez le Groeipakket en Flandre, ces documents sont déjà envoyés en juillet pour l’année scolaire 2023 - 2024

5 conseils pour choisir le prénom d'enfant idéal

5 conseils pour choisir le prénom d'enfant idéal

Choisir un prénom pour votre bébé n’est pas si simple, c'est pour toute la vie ! Comment se mettre d'accord avec son conjoint ? Parcourons la liste des conseils et voyons comment trouver le prénom parfait pour votre futur bébé.
vers plus d'infos
Voyager avec un bébé : conseils pour une aventure relax

Voyager avec un bébé : conseils pour une aventure relax

Un voyage à l’étranger avec un bébé exige un minimum de planification. Préparez-vous au mieux grâce à nos quelques conseils. Cela vous épargnera une bonne dose de stress sur le trajet et une fois sur place !
vers plus d'infos
Prévenir le burn-out parental

Prévenir le burn-out parental

Le burn-out parental est aussi connu sous le nom de syndrome d'épuisement parental. C'est un phénomène de plus en plus courant chez les parents. Est-il possible d'éviter cette situation de surcharge parentale dans une société qui demande de plus de plus aux parents ? KidsLife a fait son enquête pour vous éclairer sur cette problématique.
vers plus d'infos