Allocation d’orphelin

Les enfants qui perdent l’un de leurs parents ont droit à des allocations familiales majorées. Vous percevez automatiquement l’allocation d’orphelin lorsque vous y êtes éligible. Gros plan sur l’allocation d’orphelin
Qu'est-ce que l'allocation d'orphelin ?

Qu'est-ce que l'allocation d'orphelin ?

L’allocation d’orphelin correspond aux allocations familiales majorées en cas de décès de l’un des parents (ou des deux).

  • Supplément mensuel aux allocations familiales (ou montant versé en remplacement de celles-ci)
  • Versement automatique si vous y avez droit 
  • Le montant dépend de votre domicile et de la situation familiale

Calculez vous-même le montant de l’allocation d’orphelin. 
 

1

Décès de l’un des parents

2

KidsLife est informée par l’intermédiaire du Registre national

3

Nous versons l’allocation d’orphelin

Informations pratiques sur l'allocation orphelin

Informations pratiques sur l'allocation orphelin

Les enfants qui perdent un ou deux parents reçoivent une aide supplémentaire. Ils ont droit à une allocation d'orphelin aussi longtemps qu'ils ont droit aux allocations familiales.

Lorsque vous devenez (semi-)orphelin, la Caisse d'allocations familiales est automatiquement informée par le registre national. Cette période est suffisamment difficile, vous ne devez rien mettre en ordre vous-même - sauf s'il s'agit d'un décès à l'étranger, auquel cas vous devez nous fournir l'avis de décès. 

Ne bénéficiez-vous pas automatiquement de l'allocation d'orphelin majorée ?

Si c'est le cas, n'hésitez pas à nous contacter

Quel est le montant de l'allocation orphelin que vous recevez ?

Enfants nés avant le 01/01/2020

un des parents est décédé

422,75 euros

les deux parents sont décédés 422,75 euros

Enfants nés après le 01/01/2020

  0-17 ans 18-24 ans
un des parents est décédé

261,84 euros

278,73 euros
les deux parents sont décédés 357 euros 357 euros

Un des parents est décédé

Montant de base + 50% de montant de base

Les deux parents sont décédés

Montant de base x 2

Un des parents est décédé

86,59 euros

Les deux parents sont décédés

173,19 euros

Conseils pour aider les enfants à faire leur deuil

  • Ne cachez rien, dites-leur la vérité 

Parlez avec l’enfant. Aussi jeunes soient-ils, mieux vaut les impliquer au maximum. Ne vous y trompez pas, ils sentent vraiment quand vous leur cachez quelque chose. En outre, vous ne leur rendez pas service en évitant le sujet : vous ne ferez que compliquer leur processus de deuil. Expliquez-leur ce qu’il se passe et soyez aussi honnête que possible. Créez un climat de sécurité lorsque vous leur annoncez la mauvaise nouvelle. Essayez de formuler un message bref et concret, tout en utilisant des termes que l’enfant comprend. Aussi difficile que cela puisse être, expliquez clairement que le parent décédé ne reviendra pas. La phrase « Papa s’est endormi pour toujours » peut donner à l’enfant l’impression qu’il finira peut-être par se réveiller un jour. Il pourrait aussi avoir peur d’aller dormir et de « ne plus jamais se réveiller ».

  • Allez dire adieu au défunt  

Donnez à l’enfant l’opportunité de voir une dernière fois son papa ou sa maman décédé(e) et de lui dire adieu. Vous ne devez bien entendu pas l’y forcer s’il n’est pas prêt pour cela ou refuse d’y aller. Mais parlez-en. L’enfant a peut-être peur et vous avez la possibilité d’éliminer cette angoisse. Laissez aussi un enfant assister à l’enterrement ou à l’office funèbre. Cela ne le marquera pas, mais lui apprendra que cette tristesse fait aussi partie de la vie. Veillez à l’encadrer convenablement et chaleureusement. 

  • Entretenez le souvenir 

Il est essentiel que les enfants retiennent et continuent à se rappeler que papa et/ou maman les aimai(en)t très fort. Fabriquer une boîte à souvenirs (des photos, un livre, une carte ou une lettre, des souvenirs...) peut être une bonne idée. Ils disposent ainsi d’objets tangibles. Si vous savez vous-même, en tant que maman ou papa, que vous allez mourir, vous pouvez préparer cette boîte. Par la suite, continuez à parler du parent décédé, surtout lors des événements importants. 

  • L’écoute

Faites clairement sentir à l’enfant qu’il peut parler de son deuil. Et qu’il peut sans problème poser des questions au sujet de la mort de papa ou de maman. On pense trop souvent qu’il vaut mieux ne pas aborder des sujets aussi pénibles avec des enfants. Mais ils doivent eux aussi faire leur deuil. Et ils n’y arriveront pas en silence. Ils veulent souvent parler de ce qu’ils ressentent, mais d’une manière différente de celles des adultes. Donnez-leur l’espace nécessaire s’ils hésitent ou refusent de s’exprimer. Ils parviendront peut-être mieux à exprimer leurs sentiments à travers le dessin que par la parole. Écoutez donc très attentivement la langue que l’enfant parle.  

  • Ayez confiance en la résilience des enfants 

Faites confiance aux enfants : ils peuvent parfois mieux encaisser les chocs que ce que vous pensez. Toutefois, veillez aussi à ce que l’enfant continue à bénéficier d’un cocon familial et de suffisamment d’amour après la perte de son parent. N’ayez pas peur de lui montrer que vous êtes triste et que la personne décédée vous manque. Pleurez, faites-vous des câlins, consolez-vous mutuellement... soyez présent l’un pour l’autre.   

Questions fréquemment posées

Votre situation de parent isolé ne vous donne pas systématiquement droit aux suppléments sociaux

Pour en bénéficier, les revenus de votre ménage ne doivent pas excéder un certain plafond. Le fait que vous soyez divorcé(e) ou parent isolé impacte probablement aussi les revenus de votre ménage. Il se peut donc que vous entriez en ligne de compte pour les suppléments sociaux. 

Les plafonds et la composition de ces suppléments sociaux dépendent de la Région dans laquelle vos enfants et vous êtes domiciliés : Flandre, Bruxelles ou Wallonie

KidsLife verse automatiquement les suppléments sociaux si vous y avez droit ! Ce versement intervient après réception de votre avertissement extrait de rôle - soit systématiquement 2 ans après l’exercice d’imposition concerné. 

Exemple :
Nous (ré)évaluons en 2021 les suppléments sociaux pour 2019. En effet, le gouvernement fédéral ne nous communique vos revenus 2019 qu’en 2021.  

Si vous entrez en ligne de compte pour ces suppléments sociaux et ne souhaitez pas attendre 2 ans, contactez votre conseiller KidsLife afin d’introduire votre demande. 

Découvrez ici toutes les conditions relatives aux suppléments sociaux

Les suppléments sociaux sont octroyés aux ménages dont les revenus bruts sont inférieurs à un certain plafond. Le SPF Finances nous fournit un récapitulatif des revenus totaux du ménage sur la base de votre déclaration d’impôt.
Les données définitives relatives à vos revenus ne sont disponibles qu’après 2 ans.
Par exemple, vos revenus de 2019 ne sont disponibles qu’en 2021.

Dès lors, nous ne pouvons valider (définitivement) les suppléments sociaux que 2 ans après l’année d’octroi concernée. 

Si vous avez déjà touché des suppléments sociaux, nous vérifions si cet octroi était justifié. 

Si vous n’avez pas encore perçu de suppléments sociaux, nous vérifions si vous entrez ou non en ligne de compte et, si tel est le cas, nous versons les suppléments sociaux avec effet rétroactif. 

Découvrez ici si vous entrez en ligne de compte pour ces suppléments sociaux. 

 

KidsLife donne un coup de pouce aux familles qui ont un revenu plus faible en leur accordant un supplément : le supplément social
Celui-ci dépend totalement de votre situation : votre domicile, vos revenus et votre situation familiale.

Découvrez ici toutes les conditions relatives à votre supplément social.

 

Une modification des revenus de votre ménage peut influencer votre droit aux suppléments sociaux et à l’allocation de participation sélective (allocation scolaire). Votre droit est automatiquement examiné sur la base de vos revenus d’il y a 2 ans (via la déclaration fiscale). Toutefois, vos revenus augmentent subitement de manière substantielle et nous vous versons un supplément social ? Prévenez-nous, afin que nous puissions arrêter préventivement le versement de cette allocation sociale et d’éviter ainsi toute réclamation d’un montant payé indûment.

Vous ne bénéficiez actuellement d’aucun supplément social, mais vos revenus ont aujourd’hui drastiquement diminué ? Contactez-nous pour que nous puissions vous envoyer un formulaire à compléter. Mentionnez-y vos revenus et renvoyez-nous ce formulaire accompagné des justificatifs.

Si votre enfant souffre d’une affection particulière diagnostiquée comme l’autisme, il peut éventuellement bénéficier d’un supplément pour enfants atteints d’une affection médicale ou ayant besoin d’un soutien spécifique versé par KidsLife.

Ce supplément s’ajoute aux allocations familiales mensuelles.

Comment procéder ?

  • Vous introduisez une demande chez KidsLife pour le besoin d’encadrement spécifique. Vous avez deux possibilités : vous vous connectez à My KidsLife, votre dossier en ligne, ou vous contactez votre conseiller KidsLife.
  • Nous envoyons votre demande au service Zoë de Kind en Gezin ou au SPF Sécurité sociale qui examine ensuite votre droit à ce supplément.
  • Le service Zoë ou le SPF Sécurité sociale vous contactera afin de vous inviter à compléter un questionnaire pour pouvoir évaluer la situation médicale. Il se peut qu’un médecin-contrôleur intervienne ensuite sur cette base. Ne vous inquiétez pas : le service qui examine la demande règle tout pour vous.
  • À l’issue de l’enquête, il communique la décision à votre conseiller KidsLife qui versera ou non, le cas échéant, un supplément. 

Découvrez ici toutes les informations relatives au supplément pour enfants atteints d’une affection.

Assurance hospitalisation pendant la grossesse : tout ce que vous voulez savoir

Assurance hospitalisation pendant la grossesse : tout ce que vous voulez savoir

Vous êtes enceinte ? Dans ce cas, une assurance hospitalisation vient à point nommé. Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.
Assurance hospitalisation pendant la grossesse : tout ce que vous voulez savoir
Montant de base : montants mensuels d’allocations familiales pour chaque enfant.

Montant de base : montants mensuels d’allocations familiales pour chaque enfant.

Chaque enfant éligible aux allocations familiales reçoit chaque mois un montant de base. Celui-ci peut être complété par des suppléments ou des primes. Le montant est subordonné à un certain nombre de conditions et peut varier par enfant.
Montant de base : montants mensuels d’allocations familiales pour chaque enfant.
Crédit-temps avec ou sans motif : tout ce qu'il faut savoir.

Crédit-temps avec ou sans motif : tout ce qu'il faut savoir.

Tout le monde peut à l'occasion interrompre sa carrière. Vous trouverez ici les réponses à certaines questions : Les crédits-temps sont-ils assortis de conditions ? Vais-je recevoir une allocation ? Comment fonctionne le crédit-temps si je travaille dans l'enseignement ?
Crédit-temps avec ou sans motif : tout ce qu'il faut savoir.

Des questions sur l'allocation d'orphelin ? Dans ce cas, n'oubliez pas de contacter votre conseiller KidsLife.

Contactez-nous