Je suis divorcé(e) ou parent isolé. Ai-je droit à un supplément ?

Votre situation de parent isolé ne vous donne pas systématiquement droit aux suppléments sociaux

Pour en bénéficier, les revenus de votre ménage ne doivent pas excéder un certain plafond. Le fait que vous soyez divorcé(e) ou parent isolé impacte probablement aussi les revenus de votre ménage. Il se peut donc que vous entriez en ligne de compte pour les suppléments sociaux. 

Les plafonds et la composition de ces suppléments sociaux dépendent de la Région dans laquelle vos enfants et vous êtes domiciliés : Flandre, Bruxelles ou Wallonie

KidsLife verse automatiquement les suppléments sociaux si vous y avez droit ! Ce versement intervient après réception de votre avertissement extrait de rôle - soit systématiquement 2 ans après l’exercice d’imposition concerné. 

Exemple :
Nous (ré)évaluons en 2021 les suppléments sociaux pour 2019. En effet, le gouvernement fédéral ne nous communique vos revenus 2019 qu’en 2021.  

Si vous entrez en ligne de compte pour ces suppléments sociaux et ne souhaitez pas attendre 2 ans, contactez votre conseiller KidsLife afin d’introduire votre demande. 

Découvrez ici toutes les conditions relatives aux suppléments sociaux

Consulter les questions fréquemment posées

Les suppléments sociaux sont octroyés aux ménages dont les revenus bruts sont inférieurs à un certain plafond. Le SPF Finances nous fournit un récapitulatif des revenus totaux du ménage sur la base de votre déclaration d’impôt.
Les données définitives relatives à vos revenus ne sont disponibles qu’après 2 ans.
Par exemple, vos revenus de 2019 ne sont disponibles qu’en 2021.

Dès lors, nous ne pouvons valider (définitivement) les suppléments sociaux que 2 ans après l’année d’octroi concernée. 

Si vous avez déjà touché des suppléments sociaux, nous vérifions si cet octroi était justifié. 

Si vous n’avez pas encore perçu de suppléments sociaux, nous vérifions si vous entrez ou non en ligne de compte et, si tel est le cas, nous versons les suppléments sociaux avec effet rétroactif. 

Découvrez ici si vous entrez en ligne de compte pour ces suppléments sociaux. 

 

KidsLife donne un coup de pouce aux familles qui ont un revenu plus faible en leur accordant un supplément : le supplément social
Celui-ci dépend totalement de votre situation : votre domicile, vos revenus et votre situation familiale.

Découvrez ici toutes les conditions relatives à votre supplément social.

 

Une modification des revenus de votre ménage peut influencer votre droit aux suppléments sociaux et à l’allocation de participation sélective (allocation scolaire). Votre droit est automatiquement examiné sur la base de vos revenus d’il y a 2 ans (via la déclaration fiscale). Toutefois, vos revenus augmentent subitement de manière substantielle et nous vous versons un supplément social ? Prévenez-nous, afin que nous puissions arrêter préventivement le versement de cette allocation sociale et d’éviter ainsi toute réclamation d’un montant payé indûment.

Vous ne bénéficiez actuellement d’aucun supplément social, mais vos revenus ont aujourd’hui drastiquement diminué ? Contactez-nous pour que nous puissions vous envoyer un formulaire à compléter. Mentionnez-y vos revenus et renvoyez-nous ce formulaire accompagné des justificatifs.

Si votre enfant souffre d’une affection particulière diagnostiquée comme l’autisme, il peut éventuellement bénéficier d’un supplément pour enfants atteints d’une affection médicale ou ayant besoin d’un soutien spécifique versé par KidsLife.

Ce supplément s’ajoute aux allocations familiales mensuelles.

Comment procéder ?

  • Vous introduisez une demande chez KidsLife pour le besoin d’encadrement spécifique. Vous avez deux possibilités : vous vous connectez à My KidsLife, votre dossier en ligne, ou vous contactez votre conseiller KidsLife.
  • Nous envoyons votre demande au service Zoë de Kind en Gezin ou au SPF Sécurité sociale qui examine ensuite votre droit à ce supplément.
  • Le service Zoë ou le SPF Sécurité sociale vous contactera afin de vous inviter à compléter un questionnaire pour pouvoir évaluer la situation médicale. Il se peut qu’un médecin-contrôleur intervienne ensuite sur cette base. Ne vous inquiétez pas : le service qui examine la demande règle tout pour vous.
  • À l’issue de l’enquête, il communique la décision à votre conseiller KidsLife qui versera ou non, le cas échéant, un supplément. 

Découvrez ici toutes les informations relatives au supplément pour enfants atteints d’une affection.